maison_Noel

La maison du Viejito Pascuero à Concepción

Oubliez foie gras et champagne, ici c'est plutôt pan de Pascua (une sorte de cake aux fruits confits, gingembre et miel) – parce que « Noël au balcon, Pâques à Noël » – et cola de mono (littéralement « queue de singe », nom dont les origines ont donné lieu à diverses versions), la boisson alcoolisée de Noël. Un sympathique mélange de lait concentré sucré, eau-de-vie, épices et café.

La référence à Pâques, que l'on retrouve dans le nom du père Noël, ici appelé Viejito Pascuero, s'explique par le fait que le terme renvoie aux solennités liées à la naissance du Christ. Certains considèrent Pâques comme un second Noël, les Chiliens considèrent Noël comme d'autres Pâques.

Même s'il commence tôt, le déploiement de décorations et de musique pour Noël est sans commune mesure avec celui des Fiestas Patrias. Pas de guirlandes clignotantes, d'étoiles ou de flocons : des bonnets rouges à pompon blanc coiffent les réverbères. Noël se fait discret, familial, pas de Jingle Bells à répétition dans chaque recoin de la ville, pas de "¡Feliz Navidad!" lancé à tout bout de champ.

Il faut dire que l'été austral rend l'attirail de l'hémisphère Nord, sapins enneigés et gros habits rouges et blancs fourrés, un poil décalé. Pas de dérogation pour le livreur de cadeaux emmitouflé. Cela dit, cette année le papá Noel n'aura pas trop souffert de la chaleur à Concepción, où la pluie tombait le 24 au soir. L'équivalent de la neige tant attendue à cette période dans l'Ancien Monde ? 

La maison qui lui est dédiée se tient comme tous les ans sur la plaza de Armas. On a pris soin d'y installer le même type de toboggans que ceux des crèches (les jardines infantiles), destinés à l'évacuation des petits en cas d'urgence.

creche_Noel

La crèche de Noël de Concepción

La crèche de Noël, elle, est à ses côtés face à la cathédrale. À défaut de savoir à quel saint se vouer, on a le choix.

Quant au pauvre vieillard, qui n'a toujours pas ouvert d'annexe au pôle Sud, pourtant si près, il est toujours contraint de faire le voyage depuis le pôle Nord...


Références

– Dictionnaire de la Real Academia Española, article « Pascua »