mardi 16 avril 2013

Une journée chez les Pehuenches

  Parc Conguillío, en Araucanie En Araucanie, au sud de Concepción (le pays Mapuche pour les intimes), le parc Conguillío est un de ces paysages dont le Chili a le secret. Sa beauté se livre sans intermédiaire au visiteur : coulées de lave figées, troncs d’arbres brûlés, immergés depuis dans une eau d’un vert étonnant, lagune à la couleur tout aussi changeante, forêts étrangement piquées de traits verticaux qui ne sont autres que les troncs des araucarias, lacs à l’eau d’un bleu franc, surmontés par des montagnes aux... [Lire la suite]
Posté par Segolene Roy à 17:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 31 mars 2013

Humberstone, une ville fantôme dans le désert

Entrée du site d'Humberstone, 2012 Le voyageur qui s’égarera dans la région d’Iquique trouvera – comme partout au Chili – sa curiosité récompensée. Dans un rayon de 100 km autour de la ville côtière la plus au nord du Chili après Arica, on trouve autant des merveilles archéologiques et naturelles que des traces historiques saisissantes : les géoglyphes (ceux de Pintados mais aussi le Gigante del Atacama), témoignages de coutumes d’un temps lointain dont l’interprétation est toujours un exercice bien téméraire, des curiosités comme... [Lire la suite]
Posté par Segolene Roy à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 26 février 2013

Le manchot derrière le pingouin

Vous voulez voir du pingouin ? Le Chili va vous ravir ! Enfin, je dis du pingouin, en réalité il s’agit de manchots. On les appelle tous les deux « pingüinos » en espagnol, mais le français les distingue. On ne trouve les pingouins à proprement parler que dans l’Atlantique nord. Le « petit pingouin », le seul qui ait survécu dans le nord, peut voler, contrairement au manchot, qui comme naguère le « grand pingouin », espèce aujourd’hui disparue, se sert de ses ailes comme de nageoires, et ne... [Lire la suite]
Posté par Segolene Roy à 20:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 30 septembre 2012

À la découverte de la vallée de l'Elqui

Vignes dans la vallée de l'Elqui Repère de baba-cools de tous âges, de chercheurs d'énergie cosmique et d'amateurs d'OVNI, la vallée de l'Elqui est aussi (surtout ?) une région du Chili où le soleil se donne sans compter. C'est bien pour ça qu'on y cultive les vignes dont les fruits sont destinés à la fabrication du pisco (eau-de-vie de raisin), l'alcool chilien par excellence. Il est l'ingrédient de base du cocktail appelé « pisco sour » (prononcer [saweur]), qui se déguste absolument partout dans le pays. On ne se... [Lire la suite]
Posté par Segolene Roy à 23:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
mardi 25 septembre 2012

Kokora no niwa

Le jardin zen Kokora no niwa, à La Serena (2012) Le phénomène des pololos Connaissez-vous le pololo et la polola ? Ce sont le chum et la blonde québécoises, le petit copain et la petite copine françaises (oui, je m'essaie à la règle de proximité). Alors que les concubins forment une pareja et les mariés un matrimonio, les pololos forment un pololeo – rien que de très logique – pour ainsi dire voué au flirt public, pratique extrêmement répandue au Chili, et qui surprend l'étranger à l'arrivée, lui qui,... [Lire la suite]
Posté par Segolene Roy à 17:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 1 août 2012

Teasing pour Temuco 2/2 : Se distraire et survivre

Les restes d'un cinéma de Temuco Le musée national ferroviaire Pablo-Neruda De son enfance à Temuco et de ces trains de la ligne Santiago-Temuco sur lesquels travaillait son cheminot de père, José del Carmen Reyes, Pablo Neruda a laissé une trace dans son livre intitulé Chant général (Canto general). Il en a d’ailleurs commencé l’écriture la nuit qui a suivi la mort de son père. Des wagons de trains de diverses époques et divers degrés de confort sont exposés dans une ancienne gare, du temps où le Chili comptait... [Lire la suite]
Posté par Segolene Roy à 16:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 16 juin 2012

Teasing pour Temuco 1/2 : A la découverte de la culture mapuche

  Vue de Temuco depuis le cerro Ñielol Temuco, c’est la capitale du pays mapuche, une ville relativement laide et triste, que le touriste en quête de sensations fortes (et il ne manque pas au Chili de ces occasions) laissera probablement de côté. Eh bien le touriste ne sait pas ce qu’il perd ! Certes il faut habiter à Concepción à l’année pour aller y voir, mais on n’en revient pas déçu, si on va y chercher ce qui s’y trouve réellement (comme souvent). À quatre heures de route de Conce, Temuco est la porte d’entrée... [Lire la suite]
Posté par Segolene Roy à 16:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 16 mai 2012

Les deux versants du bus

« Orgullosos de ser Chilenos » (Fiers d'être Chiliens) Au Chili il n’existe pas d’équivalent de la SNCF, qui aurait un monopole sur le transport terrestre collectif et public sur les longues distances. Les cars (« buses ») ont droit de cité, et ce n’est rien de dire qu’il en est fait bon usage. C’est un moyen de transport extrêmement courant, ponctuel, réparti sur l’ensemble du territoire, confortable et très bon marché (¡muy barato!). Les Chiliens ont raison d'être fiers ! La vitesse du bus est limitée à... [Lire la suite]
Posté par Segolene Roy à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 29 février 2012

La légende de la piedra cruz

L'équation magique de la piedra cruz Une jolie pierre et une belle légende, et vous voilà pataugeant dans les eaux du río El Cajón (surnommé le río Cruces), dans la ville de Laraquete, à une heure de route de Concepción. On parie ? (Dépêchez-vous, l’eau est de plus en plus froide à mesure que l’année avance.) Cette pierre, c’est la piedra cruz, ou pierre de croix. Vous entendrez peut-être que c’est la pierre typique de Concepción, en réalité on trouve la trace de ce type de pierre dans le monde entier (y compris en France), à... [Lire la suite]
Posté par Segolene Roy à 21:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 30 novembre 2011

Résolument polynésienne

Cavalier au pied d'un restaurant d'Hanga Roa Vous voilà donc convaincu-e que les premiers habitants de Rapa Nui ne sont pas américains, mais bien océaniens (voir article du 28 novembre 2011), ce que ne dément ni le climat – agréable même en ce mois de mai, période pluvieuse de l’année responsable des promotions sur les billets d’avion –, ni le folklore qui a accompagné votre arrivée (voir article du 24 novembre 2011). Dans le village d’Hanga Roa – le seul lieu de l’île assez habité pour y trouver de quoi manger,... [Lire la suite]
Posté par Segolene Roy à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :